Mémoire d un kenshi déféré à la centrale de Clairvaux



Nous venons de recevoir le témoignage saisissant d'un Kenshi ayant appliqué les règles du CNK à la lettre...C'est curieux comme les gens sont méchants.

 JY

"J ai essayé de sortir dans la rue en tenue pour aller au cour de kendo(en respectant les consignes de ma fédération)...je ne comprenais pas pourquoi les enfants hurlaient de terreur les chiens couinaient  de trouille, les passants traversaient la route à toute jambes manquant de se faire écraser par les voitures qui zigzaguaient furieusement, et qu' au bout de 500 mètres les sirènes des gendarmes et brigades anti terroristes ont déboulé  et bloqué  la rue..armés et en armure.  J ai compris en voyant mon reflet dans le bouclier en plexiglas  d un gendarme qui me visait avec son flashball que j aurais du porter mon men sous le bras..et pas le mettre sur la tête..."  

JICÉ... JUILLET 2020.